Find the latest bookmaker offers available across all uk gambling sites www.bets.zone Read the reviews and compare sites to quickly discover the perfect account for you.
jeudi 27 avril 2017

Brochet

Considéré comme une espèce noble, le brochet est un grand prédateur. Découvrez ici les caractéristiques de cette espèce: sa description physique, son mode de vie, et pour finir sa pêche.

Brochet

Description physique du brochet

Taille, poids et durée de vie

Le brochet fait parti de la famille des ésocidés. Il est considéré comme le plus grand carnassier indigène d’Europe. Sa taille peut aller jusqu’à 1,5m et il peut peser jusqu’à une trentaine de kilos pour les plus beaux poissons. Sa durée de vie moyenne est de 12 à 14 ans.

Morphologie

Le corps du brochet est verdâtre, fuselé et très allongé et son museau prend la forme d’un bec de canard. Sa nageoire dorsale est petite et très reculée, elle est au même niveau que l’anale. Le brochet a la particularité d’avoir environ 700 dents réparties sur le palais, la langue et les mâchoires.

Mode de vie du brochet

Régime alimentaire

Se nourrissant de plancton dès son plus jeune âge, le brochet devient un carnassier opportuniste par la suite. Il est capable de manger tout ce qui peut se présenter à lui, allant d’un caneton à une grenouille, en passant par de nombreuses espèces piscicoles comme la brème, le gardon et l’ablette… Il est également cannibale puisqu’il peut également se nourrir de ses congénères. Doué pour l’accélération, sa vitesse lors d’une capture de proie peut atteindre 50 km/h. Sa large bouche lui permet de manger des proies mesurant jusqu’à un tiers de sa longueur.

Reproduction

En ce qui concerne la reproduction, chez le mâle, la maturité sexuelle est atteinte à un ou deux ans, et chez la femelle à deux ou trois ans. La fraie a lieu dans des eaux à 5-°C en période de crues, de janvier à mars, dans des herbiers peu profonds et fraîchement immergés (menthe aquatique, callitriche, roselières par exemple…) où les femelles déposent leurs œufs gluants. Ces œufs adhèrent aux herbiers et seront fécondés par deux ou trois mâles. La ponte est conditionnée par des influences climatiques (thermiques), hydrologiques (crue) et environnementales (végétation). La femelle brochet pond jusqu’à 2000 œufs par kilo de poids.

Pêche du brochet

Les saisons pour pêcher le brochet

Les saisons les plus favorables pour la pêche du brochet, sont :

  • la fin du printemps, après la fraie,
  • l’automne, lorsque le brochet a besoin de s’alimenter avant de passer l’hiver.
_4LM0052

Les techniques pour pêcher ce poisson

Il existe 4 techniques principales de pêche du brochet :

  • la pêche aux leurres : on utilise des appâts artificiels de différentes tailles tels que cuillers ondulantes ou tournantes, poissons-nageurs, leurres souples en forme de poissons, ou d’autres leurres de formes variables adaptés aux contraintes du milieu (herbiers, branches…). Ces leurres sont animés par le pêcheur pour attiser la curiosité des carnassiers, et déclencher l’attaque.
  • la pêche aux vifs : on utilise des poissons (gardons, chevesne, ablette ou rotengle) de 8 à 15 cm, que l’on accroche au bout de l’hameçon. Cette méthode peut permettre de capturer de beaux spécimens.
  • la pêche au poisson mort : on utilise le même type de poissons que pour la pêche aux vifs, que l’on accroche sur une monture. Cette technique consiste à imiter un poisson « malade » par des animations faites avec la canne à pêche. Le pêcheur cherche alors à jouer sur l’opportunisme du brochet qui s’attaque en priorité aux poissons blessés.
  • la pêche à la mouche : cette technique est un peu moins répandue que les autres pour pêcher les carnassiers. On utilise des mouches artificielles faits en matériaux synthétiques accrochées à la soie, qui vont être « fouettées »pour déclencher l’attaque du poisson.