Find the latest bookmaker offers available across all uk gambling sites www.bets.zone Read the reviews and compare sites to quickly discover the perfect account for you.
vendredi 20 octobre 2017
Accueil / Pêcher en Gironde / Types de pêche / Pêche aux engins et filets

Pêche aux engins et filets

Les fondements de la pêche aux engins et aux filets

Petit point historique

Au début du XXème siècle, la pêche fluviale était la principale source de poissons frais pour la consommation intérieure du pays.

Aujourd’hui, les enjeux économiques ne sont plus les mêmes. Les procédés de conservation et de transport ne limitent plus la distribution des produits de la pêche. La pêche en eau douce n’a donc plus de rôle significatif dans l’alimentation humaine mais tient une place importante dans les loisirs, dans la connaissance du fleuve et, bien sûr, dans la mémoire locale.

Carrelets

Dans nos rivières et estuaires de France, et plus particulièrement dans notre département de la Gironde, il subsiste cependant un usage des engins et filets très mal connu du grand public. Ces pratiques à fort caractère patrimonial sont héritées d’une manière de pêcher originale et différente de la pêche à la ligne. Elles s’appuient exclusivement sur le sens de l’eau, l’expérience et l’observation. C’est une pêche rustique qui tient plus de la tradition et de la connaissance du fleuve que de la technologie ou de la mode. C’est par exemple le pêcheur qui crée ses engins et filets qui n’ont, par ailleurs, que très peu évolués en un siècle. Cette pêche est pratiquée le plus souvent par des riverains et les connaissances s’acquièrent au cours de  fréquentations quotidiennes de « leur » portion de rivière. Ils sont donc des témoins privilégiés et d’authentiques sentinelles du milieu naturel aquatique.

Pêche, environnement et écologie

Cette activité à fort caractère patrimonial nous renvoie à la fois aux racines de notre région et de ses hommes mais reste décisive, sinon prémonitoire en terme de protection de l’environnement et d’écologie.

En ce début du troisième millénaire où  la ressource en eau occupe le devant de la scène, il est bon de rappeler que les milieux aquatiques doivent être surveillés et protégés. Ils sont à la fois un thermomètre de la biodiversité mais abritent également une faune riche et variée toujours capable de soutenir une activité traditionnelle de pêche qui a sa place dans un monde rural soucieux de préserver ses racines. Elle peut créer du lien social de proximité.

En Gironde nous avons donc la chance de posséder des pratiques de pêches traditionnelles (tant sur le domaine privé que public) qui font grandement partie de notre patrimoine culturel vivant.

Pêcher aux engins et aux filets en Gironde

De nombreux mais discrets pratiquants

ADAPAEFLes pêcheurs de loisir aux engins et filets sur le domaine privé sont très nombreux mais ne sont malheureusement pas dénombrés puisqu’une simple carte de pêche à la ligne leur permet d’accéder à ce type de pêche.

Par contre, sur le Domaine Public Fluvial, ces pêcheurs sont regroupés au sein de l’Association Départementale Agréée des Pêcheurs Amateurs aux Engins et Filets, plus simplement dénommée ADAPAEF 33, et sont, à ce jour, plus de 1500 en Gironde.

Différentes licences pour ce type de pêche

Ces quelques 1500 pêcheurs de loisir pratiquent sur plus de 267 km de cours d’eau : sur la Garonne entre le bec d’Ambés et la limite du Lot et Garonne sur 4 secteurs, sur la Dordogne entre le bec d’Ambés et la limite du département Dordogne sur 7 secteurs, sur l’Isle entre Libourne et la limite du département Dordogne sur 5 secteurs et sur un secteur de la Dronne. Ils pêchent avec diverses licences de pêche spécifiques et limitées en nombre sur chaque secteur. Selon sa catégorie de pêche, ces licences s’appellent  licence Anguille (ANG), licence Petite Pêche Bateau (PPB) licence Carrelet (CAR) et licence filet dérivant (FDA) :

  • La licence anguille permet de pêcher depuis la rive ou en bateau avec 3 nasses à anguilles, 18 hameçons répartis au maximum sur trois lignes, 6 balances à crevettes ou écrevisses et 4 lignes avec moulinets ;
  • La licence Petite Pêche Bateau permet la pose de 9 nasses à lamproies, 3 nasses à poissons dont, au plus, une à silures, 3 nasses à anguilles, un carrelet depuis la rive ou en bateau, 18 hameçons répartis au maximum sur trois lignes, 6 balances à crevettes ou écrevisses et 4 lignes avec moulinets ;
  • La licence Carrelet permet de pêcher avec un carrelet depuis la rive ; cette pêche, contrairement aux autres, est autorisée de 2h avant le lever du soleil, à 2h après son coucher pour la pêche des migrateurs. Cette licence permet également la pose de 6 balances à crevettes ou écrevisses et 4 lignes avec moulinets ;
  • La licence au Filet dérivant permet, comme son nom l’indique, la pose d’un filet dérivant de 60 mètres maximum, sur deux secteurs de la Garonne et la Dordogne, du 1er février au 15 avril, de 6h à 23h. Ce type de pêche est uniquement pratiqué en Gironde ; c’est une pêche traditionnelle qui permet aujourd’hui de pêcher la lamproie. Le reste de l’année, cette licence permet la pêche au carrelet fixe ou mobile, depuis la rive ou en bateau, la pose de 6 balances à crevettes ou écrevisses et 4 lignes avec moulinets.

Pour devenir pêcheur aux engins et filets…

En Gironde, un pêcheur de loisir aux engins et filets sur le Domaine Public Fluvial ne peut posséder qu’une seule catégorie de licence et ne peut pratiquer que sur un seul secteur. Pêche à la ligne et pêche aux engins et filets ne sont pas concurrentielles mais complémentaires. C’est une autre façon de pêcher où les poissons ciblés sont principalement les poissons migrateurs tels que lamproies marines, lamproies fluviatiles, aloses, anguilles et mulets.

Actuellement, de nombreuses licences, hors filet dérivant, sont disponibles sur simple demande auprès de l’ADAPAEF 33.

Contacter l’ADAPAEF33

Réglementation engins et filets

> Voir la réglementation générale