mardi 11 mai 2021

Alose feinte et anguille : les restrictions pour la pêche et la consommation sont levées !

La préfecture de la Gironde a annoncé la levée des restrictions pour la pêche et la consommation de l’anguille et de l’alose feinte en Gironde. Retour sur cette interdiction datant de 2013 et explication de son retrait…

Une anguille
Une anguille
Une alose feinte pêchée sur la Dordogne
Une alose feinte pêchée sur la Dordogne

Une interdiction qui datait de 2013

Pourquoi cette interdiction de consommation ?

En 2013, deux arrêtés préfectoraux ont interdit la consommation des anguilles et des aloses feintes pêchées sur la Garonne, la Dordogne, l’Isle, le canal latéral à la Garonne et l’estuaire de la Gironde pour des raisons sanitaires : des traces de contamination aux polychlorobiphényles avaient été décelées dans ces espèces.

Qu’est ce que les polychlorobiphényles ?

Les polychlorobiphényles (PCB) sont des substances fabriquées industriellement à partir des années 30. Elles étaient utilisées comme lubrifiant dans les turbines ou pompes par exemple et dans la fabrication de transformateurs électriques et de condensateurs. A cause de sa toxicité, sa production a été arrêtées dans les années 80 et sa vente a été interdite en 1987.

Qu’en est-il de cette pêche aujourd’hui ?

Des restrictions levées

Le préfet de Gironde a levé les restrictions de consommation de l’anguille et de l’alose feinte pêchées en Gironde, qui représentaient un véritable casse-tête règlementaire pour les pêcheurs amateurs girondins.

Cette décision s’appuie sur un avis favorable de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) : de nouvelles données ont mis en évidence l’absence de contamination des poissons de rivière par les PCB.

Respectons les mailles !

Bien que les restrictions soient levées, il y a tout de même des tailles de captures minimales à respecter :

  • Pour l’anguille : les civelles, d’une taille inférieure à 12 cm, sont interdites à la pêche, tout comme les anguilles au stade « argenté », qui sont aptes à se reproduire;
  • Pour les aloses feintes : la taille à respecter est de 30 cm minimum.

Il est important de rappeler que l’anguille et l’alose feinte sont des espèces fragiles, qui sont inscrites sur la liste des espèces menacées en France. La grande alose est quant à elle toujours interdite à la pêche en Gironde, étant donné la bas niveaux des stocks observés.

Consommons avec modération…

A l’occasion de cette levée des restrictions, le préfet a rappelé les recommandations de l’ANSES qui préconise une consommation modérée de poisson.

Gardons aussi à l’esprit qu’un poisson pêché et remis à l’eau en bonne santé (ce qui est possible même pour l’alose feinte si on prend des précautions), aura toujours plus de chance d’accomplir son cycle de reproduction naturel

Voir aussi

L’ouverture du carnassier c’est le 24 avril !