Mercredi 1 avril 2020
Accueil / Actualités / L’étang de Latresne étudié, pour une meilleure gestion !

L’étang de Latresne étudié, pour une meilleure gestion !

Depuis 2015, l’AAPPMA de la Vallée de la Pimpine, représentée par son président M. Duphil, a récupéré la gestion de l’étang des Sources sur la commune de Latresne, précédemment géré par la mairie. Afin de mieux connaître cet étang d’un hectare, le Fédération s’y est intéressé de plus près…

Un état des lieux complet de l’étang des Sources

Profondeur et envasement

Afin de déterminer les caractéristiques morphologiques du plan d’eau, une bathymétrie a été réalisée par la Fédération de pêche en 2015. En complément, et en partenariat avec le Syndicat Intercommunal d’Etudes, de Travaux, de Restauration et d’Aménagement du Bassin Versant de la Pimpine (SIETRA), les techniciens de la Fédération ont réalisé une étude sur la quantité de vase présente dans l’étang afin d’envisager une vidange éventuelle du lac.

Les premiers résultats ont permis de réaliser la cartographie ci-dessous. Elle met en évidence des niveaux d’eau homogènes sur l’ensemble du lac, avec des hauteurs d’eaux maximales de 2,50 m. Pour la vase, il a été estimé qu’aucune intervention n’était nécessaire.

caussarieu-seuil-avt-travaux-copyrightfd33-20160526_7

Les espèces piscicoles présentes

En 2016, les techniciens de la Fédération ont réalisé sur une semaine des inventaires piscicoles par pêche électrique et par pêche aux filets. Ces deux méthodes combinées permettent de pêcher toute la lame d’eau et de cibler les espèces de surface (comme le brochet et le black-bass), les espèces pélagiques (vivant entre deux eaux) comme les poissons blancs, et les espèces dites benthiques (vivant au fond) comme la carpe… Ces inventaires permettront d’établir les objectifs d’alevinages pour les années à venir.

Des résultats encourageants !

Les résultats de ces inventaires ont révélé un peuplement varié avec, au total, 12 espèces piscicoles et une espèce astacicole, l’écrevisse de Louisiane. Le peuplement est largement dominé par les black-bass avec environ 180 individus capturés (taille allant de 5 cm à 50 cm environ). On compte également 10 brochets (de 15 à 60 cm), 2 carpes miroirs (la plus grosse mesurant 80 cm pour 6 kg 200 environ), et 4 carpes communes (la plus grosse mesurant 73 cm pour 7 kg environ).

Ces pêches ont également permis de noter la présence de poissons blancs comme le gardon, le rotengle, la brème commune et la gambusie), et ainsi que d’autres carnassiers comme la perche commune et l’anguille. Des nuisibles comme la perche soleil ont également été capturés. Pour finir, notons la présence d’un petit silure sur le lac (taille de 10 cm).

pecheur-au-coup
20161002_124533

Vers une meilleure gestion du plan d’eau

Grâce à ces inventaires, l’AAPPMA peut maintenant réajuster ces alevinages, en favorisant par exemple l’apport de poissons blancs pour permettre d’alimenter tous les carnassiers présents !

Voir aussi

truite

Ouverture de la truite en rivière le 14 mars, on vous dit tout !