Find the latest bookmaker offers available across all uk gambling sites www.bets.zone Read the reviews and compare sites to quickly discover the perfect account for you.
Mardi 23 octobre 2018
Accueil / Actualités / Les zones humides : lieux de vie cosmopolites !

Les zones humides : lieux de vie cosmopolites !

Depuis 2013, avec le lancement du Programme Départemental des Zones Humides d’intérêt Piscicole, la Fédération de Pêche et de Protection du Milieu Aquatique de la Gironde, réalise des inventaires scientifiques en zone humide. Ces inventaires piscicoles viennent de s’achever pour l’année 2018, voici les premiers résultats.

Une confirmation de fonctionnalité frayère

Du mois de Janvier au mois de Mars, les agents de la Fédération inventorient les zones humides favorables à la reproduction des poissons.

Dans le prolongement de cette action, des inventaires de la faune piscicole sont réalisés d’Avril à Mai, dont le but est de confirmer la fonctionnalité frayère de ces zones humides. C’est-à-dire mettre en évidence la présence :

  • d’alevins de brochets.
  • des autres poissons utilisant les zones humides pour accomplir leur cycle biologique comme le gardon, le rotengle, la tanche, l’anguille…

Les inventaires sont réalisés par pêche électrique, permettant ainsi de capturer les poissons rapidement, tout en limitant le stress des individus. Dans certains cas, lorsqu’il existe une connexion bien définie entre la zone humide et le cours d’eau, un filet verveux est mis en place. Cette seconde méthode offre un inventaire plus exhaustif, mais dépend des niveaux d’eau et de la configuration de la zone humide.

peche electrique en bateau

Pêche électrique en bateau

filet verveux

Pêche au filet verveux

Comment se porte la reproduction du brochet ?

Tous les cours d’eau ont bénéficié des crues hivernales et printanières. Par rapport à l’année passée, 2018 a cumulé davantage de précipitations, offrant des conditions hydrologiques favorables à la reproduction des poissons en zones humides.

Cette année, ces inventaires espèces ont concerné 7 bassins versant, du Moron au Ciron en passant par la Leyre. Au total, ce sont 20 zones humides qui ont fait l’objet d’un inventaire scientifique.

Le brochet est particulièrement recherché, en tant qu’espèce au sommet de la chaine alimentaire, il fait office de bon indicateur biologique. Les résultats de cette année sont encourageants, en effet, 5 brochets adultes et 58 brochetons ont été capturés. En comparaison avec 2017, année hydrologique déficitaire, 8 brochetons avaient été capturés sur 15 zones humides inventoriées.

localisation stations inventaires
alevin de brochet

Une croissance plus ou moins rapide

En 2018, les niveaux d’eau optimales ont permis au brochet de se reproduire sur une grande partie du territoire girondin. Fait intéressant, les stades de croissance des juvéniles varient en fonction du secteur géographique. La température de l’eau a en effet une influence sur la période d’éclosion des œufs.

Pour exemple, la photo de gauche (brocheton de 37 mm) représente un individu capturé le 25 avril sur le bassin versant du Ciron. Le lendemain, l’individu sur la photo de droite (brocheton de 79 mm) a été capturé près du lac d’Hourtin.

alevin de brochet2

Brocheton de 37 mm observé sur le Ciron

alevin de brochet3

Brocheton de 79 mm observé sur le lac d’Hourtin

Le brochet oui, mais pas seulement…

Lorsqu’on parle d’espèces piscicoles des zones humides, le brochet est celle qui revient le plus souvent. Pourtant, il est loin d’être la seule espèce et c’est cette diversité qui fait de ces milieux un biotope exceptionnel.

Lors de nos inventaires, il n’est pas rare d’identifier la tanche ou le rotengle, deux espèces phytophiles. C’est-à-dire, tout comme le brochet, elles cherchent les zones humides pour y pondre leurs œufs collant sur les plantes immergées. Les juvéniles passeront une partie de leur vie dans ces zones riches en végétation aquatique, afin d’échapper aux prédateurs.

tanche et perche

Tanche en haut à droite et perche commune en bas à droite

Cette année encore des perches communes ont été capturées. Ce prédateur grégaire, s’aventure dans les zones humides à la recherche d’alevins tout juste éclos.

Certaines espèces sont communes, d’autres sont protégées, à l’image de l’anguille européenne, poisson migrateur. Les civelles, puis après pigmentation, les jeunes anguilles remontent les cours d’eau et colonisent notamment les zones humides, afin d’y effectuer leur phase de croissance. Au cours de nos inventaires scientifiques, cette espèce est régulièrement contactée.

anguille européenne

Anguille européenne

Ainsi, cette diversité et cette interaction entre les espèces confèrent aux zones humides une importance cruciale pour la qualité biologique de nos cours d’eau.

Voir aussi

IMG_3652

DES ANIMATIONS GRATUITES POUR LES BENEFICIAIRES DU CNAS

Feedback