Find the latest bookmaker offers available across all uk gambling sites www.bets.zone Read the reviews and compare sites to quickly discover the perfect account for you.
Mardi 25 septembre 2018
Accueil / Actualités / La Fédération surveille l’état de santé des poissons

La Fédération surveille l’état de santé des poissons

Pollutions diverses, barrages, rectification des cours d’eau, et bien d’autres … les nombreuses perturbations subis par les cours d’eau impactent les peuplements piscicoles. Leurs effets peuvent être perçus au niveau des espèces présentes mais également sur leur état de santé.

Afin d’évaluer au mieux la qualité des peuplements piscicoles, reflet du milieu dans lequel ils évoluent, la Fédération Départementale de Pêche et de Protection du Milieu Aquatique de la Gironde, œuvre pour la prise en compte de l’état de santé des poissons dans les suivis scientifiques piscicoles.

Découvrez ici cette thématique ainsi que les divers travaux que nous menons.

Pourquoi et comment suivre l’état de santé des poissons ?

Les poissons, indicateurs de la qualité des cours d’eau

Les poissons sont reconnus comme des bio-indicateurs pertinents de la qualité des milieux aquatiques.

En effet, du fait de leur sensibilité à la plupart des pressions environnementales, les poissons intègrent les changements spatio-temporels qui surviennent dans le milieu dans lequel ils évoluent.

Face aux diverses pressions s’exerçant sur eux, les poissons vont exprimer des réponses biologiques, dont des anomalies externes.

Réponses_poissons

Il est alors possible d’évaluer l’état de santé des peuplements et populations piscicoles en se basant sur l’observation de ces anomalies externes.

 Une observation détaillée des poissons

L’outil Code pathologie consiste à relever, selon une nomenclature définie et reproductible, l’ensemble des anomalies (lésions et parasites) visibles à l’œil nu sur chaque poisson capturé.

Les Codes pathologie regroupent :

  • 15 types de lésions anatomo-morphologiques
  • 6 types de parasites

Découvrez certaines anomalies dans le diaporama ci-dessous :

Un réseau dédié au suivi et à la surveillance de l’état de santé des poissons sauvages en Gironde

Initié en 2015 par la Fédération de Pêche, ce réseau est une première en France ! Il se base sur les inventaires réalisés dans le cadre de l’Observatoire Départemental de la Faune Piscicole porté par la Fédération (carte des stations consultable ci-dessous).

Depuis 2010, lors de chaque inventaire, les poissons capturés font l’objet d’une biométrie : espèce, taille, poids et Codes pathologie sont relevés pour l’ensemble des individus. Ces données sont ensuite traitées et analysées ; les résultats obtenus permettent alors d’évaluer l’état de santé des poissons peuplant la station.

Schéma_Démarche

Dans le cas d’une altération de l’état de santé du peuplement ou des populations, des hypothèses sur les pressions potentielles engendrant ce constat sont émises. Ceci permet alors d’orienter les investigations supplémentaires à mener si nécessaires, ou les actions de restaurations à mettre en place.

Les objectifs de ce réseau ont de nous renseigner sur :

  • l’état de santé des peuplements et populations de poissons, important à prendre en compte afin de les préserver,
  • la qualité de l’eau et de l’habitat dans lequel les poissons évoluent ainsi que les perturbations pouvant les altérer.

ATTENTION

Ce réseau n’a pas pour vocation, et ne permet en aucun cas, de statuer sur la consommabilité du poisson.

Consultez la carte des stations appartenant à ce réseau ci-dessous :

Le premier Atlas de l’état de santé des poissons sauvages de Gironde

L’Atlas de l’état de santé des poissons sauvages de Gironde compile et analyse les données Codes pathologie ayant été relevées par les agents de la Fédération lors de la première tranche d’inventaire piscicole (2010 – 2015) de l’Observatoire Départemental de la Faune Piscicole.

Cet Atlas permet de :

  • Dresser un premier bilan de l’état de santé des poissons sauvages des cours d’eau de Gironde
  • Mettre en lien les résultats avec les différentes pressions s’exerçant sur l’environnement des poissons.
  • Orienter les actions nécessaires pour améliorer l’état de santé des poissons et la qualité des milieux aquatiques.

Vous trouverez en libre accès les documents constituant cet Atlas :

  • Un guide méthodologique, présentant la méthode et les notions nécessaires à la compréhension des fiches ainsi qu’une synthèse de l’état de santé des poissons à l’échelle du département de la Gironde.
  • Des fiches « Etat de santé », propre à chaque contexte, présentant les analyses menées et l’orientation dressée.

⇒ Consultez le guide méthodologique de l’Atlas  en cliquant ici

⇒ Consultez les fiches de chaque contexte piscicole grâce à la carte interactive ci-dessous.

Sélectionnez sur la carte le contexte piscicole qui vous intéresse et cliquez sur le lien qui s’affiche pour consulter la fiche « Etat de santé ».

Des suivis approfondis réalisés sur deux rivières en Gironde

Deux bassins versants ont fait l’objet d’un suivi approfondi de l’état de santé des poissons les
peuplant : la Gamage et la Jalle de Blanquefort.

Vous trouverez ici et en libre accès les rapports de ces différentes études.

Sur la Gamage

Affluent de la Dordogne, la Gamage est une rivière de Gironde située dans l’Entre-deux-Mers. Soumise à de nombreuses pressions liées notamment à la présence de l’agriculture et d’activités vitivinicoles, ce cours d’eau a été choisi afin d’être un « bassin versant test » pour appliquer et approfondir l’étude de l’état de santé des poissons sauvages.

En 2015 d’une première étude approfondie de l’état de santé des poissons sauvages a été réalisée. Suite aux conclusions émises, des analyses toxicologiques et des examens internes complémentaires ont été menées en 2017.

Les rapports d’étude sont disponibles ci-dessous :

En 2015, une étude des micro-parasites externes des poissons a également été réalisée et disponible ici.

Sur la Jalle de Blanquefort

La Jalle de Blanquefort est une rivière Girondine qui prend sa source sur la commune de Saint-Jean-d’Illac au nord du plateau landais. Elle traverse plusieurs communes avant d’arriver sur la métropole Bordelaise et de rejoindre la Garonne. Agriculture, ouvrages hydrauliques, urbanisation importante … cette rivière subit de multiples pressions pouvant impacter l’état de santé des poissons la peuplant.

Ce bassin versant a donc fait l’objet en 2016 d’une étude approfondie de l’état de santé des poissons sauvages. Le rapport d’étude est disponible ici.

Cette même année une étude des micro-parasites externes des poissons a également été réalisées et disponible ici.

Les poursuites du réseau

Suite à ce premier bilan de l’état de santé des poissons en Gironde, la Fédération souhaite dès 2019 concrétiser les préconisations émises sur plusieurs contextes piscicoles en :

  • Proposant ou menant des actions visant à améliorer la qualité de l’eau, restaurer les cours d’eau…,
  • Amenant des éléments de diagnostics supplémentaires si nécessaire (stations d’inventaires complémentaires, analyses toxicologiques dans la chair des poissons…).

AVEC LA PARTICIPATION TECHNIQUE DE :

L’ Association Santé Poissons Sauvages, reconnue en tant que structure experte dans l’écopathologie des poissons, accompagne la Fédération dans la mise en place et la diffusion de ce réseau.

logo ASPS couleur 300dpi

AVEC LA PARTICIPATION FINANCIERE DE :

agence de l'eau
logo FNPF
Logo Gironde
Lisea-Bio

Voir aussi

IMG_1796

Essayez la pêche cet été sur les lacs médocains !

Feedback