Find the latest bookmaker offers available across all uk gambling sites www.bets.zone Read the reviews and compare sites to quickly discover the perfect account for you.
Lundi 14 octobre 2019
Accueil / Actualités / Ressource en Eau : qu’en est-il après cette période de canicule ?

Ressource en Eau : qu’en est-il après cette période de canicule ?

En tant que membre de la cellule de gestion et de préservation de la ressource en eau de la Gironde, et suite à la réunion 25 juillet dernier à laquelle la Fédération des AAPPMA de la Gironde participait, nous mettons à votre disposition l’ arrêté réglementant l’écoulement, les prélèvements et les usages de l’eau dans le département. La carte des cours d’eau concernés est également mise à votre disposition.

mesures physiques

Les « grands » axes sont fortement concernés par l’étiage : Garonne et Dordogne. Le réseau hydrographique secondaire girondin est en état de léthargie voire survie pour la faune aquatique et le soutien d’étiage par les zones humides sur les têtes de bassins est en phase terminale. Sans des pluies importantes (plus de 50mm et selon les températures à venir), la dégradation pourrait se poursuivre.

Les données de météo France font apparaitre que jusqu’au 25 juillet (date de la commission), les orages épargnaient la Gironde et les cumuls étaient très faibles, comme en juillet 2016 ou 1986.

A ce jour, c’est le mois de juillet le plus sec depuis 1959 (déficit moyen de l’ordre de 85 % par rapport à la normale partielle (38.4 mm) au 24 juillet). Dans la journée du 23, les thermomètres dépassent les 40°C : 41,2°C à Bordeaux- Mérignac, record absolu (jusqu’à 42,6°C au centre-ville de Bordeaux). Cette canicule est plus intense que celle de 2003, mais n’a duré que 4 jours au lieu de plus d’une dizaine de jours. Depuis la mi-juin, les sols s’assèchent petit à petit et sont en moyenne plus secs que la normale depuis la mi-juillet. Les pluies du jeudi 25 au samedi 27 juillet (soit 35mm en cumulée, sur la station météo France de Mérignac) ne permettront sans doute pas de compenser les déficits à venir pour le mois d’aout.

En conclusion, la cellule de gestion a souhaité prendre au plus vite des mesures fortes de gestion pour espérer retarder des dégâts importants sur les milieux et la faune aquatique. Malgré ces restrictions d’usages sur les cours d’eau mentionnés dans l’arrêté préfectoral, il faudra rester vigilant sur les autres cours d’eau du Département non intégrés à l’arrêté temporaire.

Voir aussi

2016-08-20-bordeaux-lac-2016-238jpg_28901049420_o

Championnat de France de pêche des carnassiers en bateau en août à Bordeaux lac