Lundi 30 mars 2020
Accueil / Actualités / Des nouvelles de nos poissons en cette période hivernale !

Des nouvelles de nos poissons en cette période hivernale !

Comme chaque année, la Fédération suit les populations de poissons de nos cours d’eau et plans d’eau girondins même en période hivernale. En effet, certaines espèces de poissons utilisent les zones humides qui s’inondent pour leur reproduction. Retour sur les premières informations de l’année 2020 !

DSCN1665

Le brochet s’est reproduit dès début février

Dans le cadre des suivis réalisés sur les lacs médocains (Lacanau et Carcans-Hourtin) depuis 2016, la Fédération a observé dès début février des pontes de brochets sur le lac de Lacanau dans des herbiers de pleine eau et sur les marais bordant le lac de Carcans-Hourtin.

Même chose sur la Leyre où des œufs ont été observés mi-février !

Grâce à la mise en eau précoce des zones humides, liée à la forte pluviométrie fin 2019 et des températures clémentes en ce début d’année 2020 permettant un réchauffement des eaux, la reproduction est précoce cette année !

Même si des pontes sont encore visibles, des larves vésiculées commencent à être observées !

oeuf

Pas d’observations sur les frayères artificielles en plan d’eau pour le moment

Que ce soit sur les étangs de Saillans, de la Petite fonte à Gours ou l’étang des sources à Latresne, le suivi des frayères artificielles n’a pas mis en évidence de reproduction pour le moment ! Mais les suivis se poursuivent en espérant une reproduction sur ces étangs également ! Les années précédentes, des reproductions de sandre, poissons blancs… avaient été observées.

étang des sources Latresne
frayere artificielle

Le poisson se déplace pour se rendre sur ses zones de reproduction

Dans le cadre d’un projet de mise en place d’un ouvrage de gestion de l’eau assurant la continuité piscicole sur un secteur de la Réserve Naturelle Nationale des Dunes et Marais d’Hourtin, un suivi initial (avant mise en place de l’ouvrage) est réalisé par la Fédération.

Ainsi sur toute la période de migration de reproduction et de dévalaison des juvéniles des espèces de poissons phytophiles (se reproduisant sur les herbiers aquatiques), la Fédération inventorie l’ensemble des individus circulant entre les deux lagunes du Palu de Molua.

Depuis début février ce sont 9 espèces de poissons et 1 espèce de crustacé soit près de 400 individus au total, qui sont observés avec : de la brême commune, de la brême bordelière, de l’anguille, de la perche commune, du rotengle, du gardon, de l’ablette, de la gambusie, du poisson chat et de l’écrevisse de Louisiane.

Ces résultats montrent donc déjà tout l’intérêt de rétablir une bonne circulation du poisson entre ces lagunes.

logo

Voir aussi

truite

Ouverture de la truite en rivière le 14 mars, on vous dit tout !