lundi 29 novembre 2021

Gardes pêche particuliers : Des bénévoles au service de la protection de l’environnement

Régulièrement la Fédération de Pêche de la Gironde et les AAPPMA sont interrogées sur le sujet des gardes pêche particuliers. Pour répondre à ces questions, nous donnons la parole à ces bénévoles donnant de leur temps pour préserver nos milieux aquatiques et la faune piscicole.

Quel est leur statut?

Le statut de garde pêche particulier tel que nous le connaissons date de 2006 avec l’adoption de la Loi sur l’Eau et les Milieux Aquatiques. Mais il est réalité bien plus ancien : la loi prévoit que tout propriétaire ou détenteur de droits de pêche peut commissionner un garde pêche particulier.

En Gironde ils sont une quarantaine à œuvrer bénévolement pour faire respecter la règlementation de la pêche et préserver l’environnement. Ces gardes donnent de leur libre au profit de leur AAPPMA et des pêcheurs pour assurer cette mission indispensable.

Quelles sont leurs missions ?

Les gardes pêche particuliers sont des agents chargés de fonctions de police judiciaire. Leurs missions sont multiples.

  • Informer, Prévenir, Sensibiliser :

C’est la mission principale du garde pêche particulier. De par son statut il est en permanence au contact des pêcheurs et des usagers. Il doit être à l’écoute, attentif aux demandes est y répondre en délivrant un message clair et objectif.

  • Contrôler et verbaliser :

Le garde pêche particulier est en charge de missions de police. C’est dans ce cadre qu’il pratique des contrôles des pêcheurs sur son territoire de compétence. En cas d’infraction à la police de la pêche il peut dresser un procès-verbal à l’encontre d’un contrevenant.

  • Missions annexes :

Les gardes pêche particuliers peuvent également être chargés de la mise en place et du suivi de la signalétique règlementaire des parcours de pêche qu’ils surveillent. Ils peuvent aussi être amenés à participer aux opérations de régulation des cormorans.

Des relais locaux indispensables !

Les gardes pêche particuliers sont en règle générale des personnes ancrées dans le territoire local. Là où les agents de la Fédération et les services de l’Etat ne peuvent assurer une présence constante, les gardes pêche particuliers ont plus de facilité à être présents sur le terrain.

C’est pour cela que leur action est importante. Ils sont très souvent à l’origine d’informations majeures sur les actes malveillants qui ont lieu sur leurs territoires. En particulier en matière de braconnage d’espèces ou de pollutions.

Les gardes pêche particuliers vous répondent

COMMENT DEVENIR GARDE PECHE PARTICULIER ?

(Thomas F.)

Pour devenir garde-pêche-particulier il y a plusieurs étapes obligatoires.

Il faut d’abord se rapprocher du Président de son AAPPMA. C’est lui qui décidera s’il commissionne le garde pêche. Ensuite il faut se former. La formation est obligatoire et elle se déroule à la Fédération.

Puis il faut envoyer un dossier administratif à la Préfecture pour obtenir un arrêté préfectoral d’agrément. Et enfin il faudra se présenter au Tribunal pour prêter serment.

EST-CE QUE TOUT LE MONDE PEUT DEVENIR GARDE PECHE PARTICULIER ?

(Bernard G.)

Oui, à quelques exceptions.

Un garde pêche particulier est chargé de missions de police judiciaire donc toutes les personnes travaillant dans la police nationale ou la gendarmerie (par exemple) ne pourront pas être garde pêche puisqu’elles peuvent déjà contrôler la pêche dans leur travail.

Les mineurs ne peuvent pas non plus être garde. Et bien sûr toutes les personnes dont le comportement est incompatible avec la fonction de garde pêche particulier : antécédents avec la justice, etc.

EST-CE QUE TOUT LE MONDE PEUT DEVENIR GARDE PêCHE PARTICULIER ?

(Bernard G.)

Oui, à quelques exceptions.

Un garde pêche particulier est chargé de missions de police judiciaire. Donc toutes les personnes travaillant dans la police nationale ou la gendarmerie (par exemple) ne pourront pas être garde pêche puisqu’elles peuvent déjà contrôler la pêche dans leur travail.

Les mineurs ne peuvent pas non plus être garde. Et bien sûr toutes les personnes dont le comportement est incompatible avec la fonction de garde pêche particulier : antécédents avec la justice, etc.

EST-CE QUE VOUS VERBALISEZ A CHAQUE INFRACTION QUE VOUS CONSTATEZ ?

(Julien. F)

Non pas à chaque fois.

Une des missions du garde pêche particulier est « d’informer, prévenir et sensibiliser ». Il est parfois plus bénéfique de dialoguer et d’expliquer à la personne en infraction pourquoi l’acte quelle a commis est interdit et les conséquences que cela peut avoir sur le milieu naturel que de la verbaliser.

Mais la verbalisation fait partie de nos missions et nous le faisons si nécessaire.

LES PECHEURS VOUS FONT-ILS BON ACCUEIL ?

(Georges K.)

Dans la très grande majorité des cas oui !

Les pêcheurs sont satisfaits de voir qu’il y a une présence de garde au bord de l’eau. Chaque contrôle est l’occasion de discuter, d’échanger sur les prises qui ont été faites par les autres pêcheurs ou de donner des informations sur les meilleures techniques à employer.

On nous demande aussi beaucoup d’information sur la règlementation : où la trouver ? quand pêcher ? Cela fait partie de nos missions de donner les bonnes informations aux pêcheurs venant pratiquer sur notre territoire.

DEVENIR GARDE PECHE PARTICULIER

Si la fonction de garde pêche particulier vous intéresse, n’hésitez pas à vous rapprocher du garde de votre secteur et du Président de votre AAPPMA.

Voir aussi

A la découverte de l’Etang de la Chataignière