mercredi 4 août 2021

Préservation des poissons migrateurs

Améliorer l’état des populations de poissons migrateurs (anguille européenne, lamproies marines…)

Nos objectifs

La Fédération porte depuis 2008 un programme de suivi de la migration des civelles et des anguilles argentées sur le bassin versant des lacs médocains. Ce territoire exceptionnel de marais et lacs, en bordure d’océan est une véritable nurserie pour les jeunes anguilles, qui une fois arrivées à maturité sexuelle, repartent en  mer pour se reproduire. L’objectif principal de ces missions est de récolter des indicateurs d’abondance et de qualité des anguilles en migration de montaison et de dévalaison, pour mieux gérer l’espèce et suivre l’état de sa population en danger d’extinction.

Nos actions

>> Le suivi de la montaison

Sur le canal des étangs au Porge, une station de suivi biologique équipée d’une passe à anguilles permet de suivre quotidiennement les remontées de civelles. Au niveau de la passe du Pas du Bouc, nous estimons les effectifs totaux au cours de la saison (de janvier à juillet) et nous suivons également les facteurs tels que la température, les niveaux d’eau et la météo pouvant influencer la cinétique migratoire de l’espèce. Une fois relâchées en amont de l’écluse, les civelles remontent le canal avant de coloniser l’ensemble des habitats en amont pour y grandir.

>> Le suivi de la dévalaison

Après avoir passé plusieurs années à croître en eau douce (de 3 à 18 ans en moyenne), les anguilles entament une dévalaison vers la mer afin de se reproduire. Au niveau de l’ancienne écluse de Batejin, située à l’aval immédiat du lac de Lacanau, la Fédération suit la dévalaison des anguilles adultes qui sortent du bassin versant des Lacs médocains en direction du bassin d’Arcachon. Cette étude permet d’évaluer la quantité et la qualité des individus dévalants (âge, taille, sexe ratio, état de santé, maturité sexuelle) et ce afin de mieux comprendre la dynamique de dévalaison dans le contexte hydrologique d’un bassin versant versant géré artificiellement.