mardi 11 mai 2021

L’alose feinte

Appartenant au même groupe que les harengs, l’alose feinte présente de fortes ressemblances avec la grande alose dont elle est le parent proche. Découvrez ici les caractéristiques de cette espèce : sa description physique, son milieu naturel et son mode de vie.

SES CARACTÉRISTIQUES PHYSIQUES

MORPHOLOGIE

L’alose feinte possède un corps fusiforme et aplati. Sa tête est latéralement comprimée et sa bouche orientée vers le haut.  Son ventre et ses flancs présentent une couleur bleu-argentée. Cette teinte s’accentue au niveau de son dos, virant ainsi vers le vert-bleuté à bleu foncé. De 4 à 8 tâches noires ornent l’arrière de son opercule.

Plus petite que la grande alose, l’alose feinte mesure en moyenne 42cm pour 660g. Ses écailles le long de sa ligne latérale sont régulières. A âge égal, les femelles sont plus grandes que les mâles. C’est là, la plus grande différence entre les deux sexes et il est difficile de les différencier.

Son mode de vie

noun_Lake_737998_2fac66 Milieu naturel

L’alose feinte est un poisson migrateur amphihalin, ce qui signifie qu’elle effectue une partie de sa vie en eau douce et l’autre en eau salée. Son aire de répartition s’étend de la Norvège aux côtes méditerranéennes. En mer, on la retrouve principalement en zone côtière sur des fonds de moins de 20m. En eau douce, elle est présente sur les parties inférieures des grands cours d’eau et des estuaires. En Gironde, elle se situe majoritairement dans les axes majeurs de la Garonne et de la Dordogne.

noun_fish food_555580_2fac66 Régime alimentaire

L’alose feinte est piscivore (se nourrit de poissons) et son régime alimentaire évolue au cours de son cycle de vie.  Les alosons se nourrissent essentiellement de larves d’insectes aquatiques. En zone estuarienne, elle consomme des petits crustacés et des alevins de poissons. En mer s’ajoutent des petits poissons tels que des lançons et des sprats. Dès son retour en eau douce, où elle vient pour se reproduire, les adultes cessent de se nourrir.

noun_Fish_886054_2fac66 REPRODUCTION

L’alose feinte se reproduit en eau douce sur des frayères de cailloux et de galets. L’acte de ponte caractéristique de l’alose se nomme « le bull » (mouvements circulaires à la surface de l’eau) et a lieu la nuit de mai à juillet.

Après une courte période d’incubation, les juvéniles, nommés « alosons », grandissent en rivière avant de rejoindre l’estuaire puis la mer. Après quelques années de grossissement en mer (de 2 à 6 ans en fonction du sexe), l’alose feinte remonte les fleuves afin de s’y reproduire. L’alose feinte atteint sa maturité sexuelle vers l’âge de 3-4 ans et peut se reproduire jusqu’à 5 fois dans sa vie : la plupart des géniteurs survit et retourne en mer immédiatement après la reproduction.

COMMENT DIFFÉRENCIER L’ALOSE FEINTE DE LA GRANDE ALOSE ?

La distance génétique entre la grande alose et l’alose feinte est faible ce qui permet l’hybridation de ces deux espèces. Cependant il existe des différences morphologiques entre ces deux poissons qui permettent de les identifier. Il est nécessaire de bien les différencier car la pêche de la grande alose est interdite en Gironde.

L’alose feinte est plus petite, possède un corps plus allongé et un profil dorsal moins incurvé. Sa tête est plus étroite et moins latéralement comprimé. Contrairement à la grande alose, ses écaillures le long de la ligne longitudinale sont régulières et elle possède une grosse tâche noire bien marquée en arrière de l’opercule.