mercredi 14 avril 2021

La pêche des salmonidés au toc et aux appâts naturels

noun_Fish_886054_2fac66 Pour quels poissons ?

TRUITE

noun_Target_922035_2fac66 Stratégie

Tout l’art du toc consiste à faire glisser dans l’eau votre appât vers la cache du poisson le plus naturellement possible. La lecture d’eau et la discrétion sont indispensables dans de telles circonstances.

noun_Fishing_99402_2fac66 Matériel

En ruisseau, munissez-vous d’une canne assez longue (3.50 à 4 m au minimum), télé réglable de préférence afin de vous adapter aux berges. Votre canne munie d’un moulinet garni de nylon de faible diamètre (12/100 par exemple). Pour le montage, placez un repère (type rigoletto) ou un petit flotteur au-dessus des quelques plombs (de préférence mous) que vous aurez pincés sur le fil. Choisissez un bas de ligne de 10 à 50 cm dans un diamètre un peu plus faible et un hameçon adapté à a taille de votre esche.

noun_fish food_555580_2fac66 Appâts

Il est possible de présenter toute sorte d’appât du moment que cela concorde avec l’alimentation du poisson recherché (vers de terre, teigne, larves de porte bois…).

noun_Fishing_1460711_2fac66 Action de pêche

pêche au toc
  1. La ligne est lancée devant soi pour laisser glisser l’appât le long de la cache potentielle.
  2. D’une main, tenez votre canne tandis que de l’autre vous guidez le fil.
  3. Réalisez une plombée (lestage de la ligne) progressive. Vous ressentirez alors très nettement la touche dans la main qui contrôle le fil.

4. Laissez mordre puis ferrez d’un coup sec vers l’aval de façon à bien piquer l’hameçon.

5. N’hésitez pas à changer de poste en progressant vers l’amont.

DÉCOUVREZ TOUTE LA RÉGLEMENTATION ICI