mercredi 14 avril 2021

Poisson-chat

La poisson-chat a été introduit accidentellement sur notre territoire au XIXe siècle. Découvrez ici les caractéristiques de cette espèce : sa description physique, son milieu naturel et son mode de vie, et pour finir sa pêche.

Ses caractéristiques physiques

Morphologie

Le poisson-chat fait partie de la famille des ictaluridés. Il a un corps cylindrique dans sa partie antérieure et aplati latéralement dans sa partie postérieure, dépourvu d’écaille. Sa peau est épaisse et visqueuse. Sa tête est plate et large et présente quatre paires de barbillons tactiles de part et d’autre, rappelant les moustaches d’un chat d’où son nom. Sa nageoire dorsale est courte et est armée d’un aiguillon piquant. Il possède une nageoire adipeuse, comme la truite, à la base du dos.

Au niveau de sa couleur, le poisson-chat est relativement sombre : son dos, ses flancs et ses nageoires sont noirâtres à brun-verdâtres et son ventre est jaune.

Taille et poids

Le poisson-chat mesure en moyenne une trentaine de centimètres et pèse quelques centaines de grammes.

Son milieu naturel

noun_Lake_737998_2fac66 Milieu naturel

Le poisson-chat vit sur les fonds de sable ou de vase en groupe.  Il apprécie les eaux tièdes à chaudes à la végétation dense, dans les lacs, bras morts des rivières ou canaux.

noun_fish food_555580_2fac66 Régime alimentaire

Ce poisson se nourrie durant la nuit. C’est un prédateur redoutable qui consomme des végétaux, des vers, des larves d’insectes, des mollusques, et même des œufs et des alevins, d’où le fait qu’il soit considéré comme une espèce invasive.

noun_Fish_886054_2fac66 Reproduction

La reproduction du poisson-chat a lieu au printemps. La femelle pond plusieurs milliers d’œufs dans un nid creusé dans le substrat. Les parents les surveillent durant l’incubation qui dure 7 à 10 jours, ainsi qu’après l’éclosion. Les alevins se déplacent en groupe, formant des nuages de centaines d’individus.