jeudi 22 octobre 2020

Bouvière

bouvière

Le bouvière est un petit poisson ressemblant à de nombreux cyprinidés mais qui se différencie par la présence d’un ovipositeur chez la femelle. Découvrez ici les caractéristiques de cette espèce : sa description physique, son milieu naturel et son mode de vie, et pour finir sa pêche.

Ses caractéristiques physiques

Morphologie

La bouvière fait partie de la famille des cyprinidés. Elle a un corps haut et aplati latéralement, recouvert de grandes écailles ovales. Elle possède une nageoire dorsale et une anale presque symétriques. La ligne latérale de cette espèce est incomplète : elle s’étend uniquement sur cinq ou six écailles en partent de la tête.

Au niveau de sa couleur, la bouvière a un dos gris-vert, des flancs argentés et un ventre blanc. Elle possède une bande vert-bleu sur les flands qui s’étend de l’aplomb de la nageoire dorsale à la queue. Durant la reproduction, ses couleurs deviennent plus vives : la mâle prend une couleur rouge orangées.

Taille et poids

La bouvière est un petit poisson dépassant rarement les 6 centimètres et les 3 grammes.

Son Mode de vie

noun_Lake_737998_2fac66 Milieu naturel

On trouve la bouvière dans des eaux lentes ou stagnantes, au fond de sable ou de limon, où vivent également des moules d’eau douce dont elle se sert lors de la reproduction.

noun_fish food_555580_2fac66 Régime alimentaire

La bouvière est omnivore mais se nourrie principalement de phytoplancton et de plantes aquatiques. De temps en temps, elle se nourrie de larves d’insectes.

noun_Fish_886054_2fac66 Reproduction

La reproduction de cette espèce a lieu lorsque la température dépasse les 15°C, entre avril et juin. Elle est particulière car la femelle pond ses œufs dans des moules grâce à un tube de ponte appelé « ovipositeur ». Le mâle libère sa semence et les œufs incubent dans a cavité branchiale du mollusque durant environ 3 semaines.

Sa pêche

La bouvière est souvent utilisé comme vif pour la pêche de certains carnassiers.