mardi 4 octobre 2022

Vous voulez faire bouger la pêche, investissez-vous dans une AAPPMA !

« Est bénévole toute personne qui s’engage librement pour mener une action non salariée en direction d’autrui, en dehors de son temps professionnel et familial ». Extrait d’un avis du Conseil Économique et Social, 24 février 1993.

Sans entrer dans les détails de « où va l’argent des cartes de pêche », ce sujet ayant déjà été évoqué par ailleurs, il faut tout de même comprendre ce que représente le fait de s’acquitter d’une carte de pêche.

En prenant une carte de pêche, chaque pêcheur adhère automatiquement à une Association Agréée pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique (AAPPMA) et acquitte par la même occasion la Cotisation Pêche et Milieu Aquatique (CPMA).

En prenant une carte de pêche en Gironde au sein de l’une des 50 associations de pêche, vous contribuez directement aux actions réalisées en faveur des populations piscicoles et des pêcheurs. Vous financez la surveillance de la réglementation, l’empoissonnement, la préservation des milieux, les aménagements ou encore les animations à destination des jeunes.

En prenant une carte de pêche en Gironde, vous pouvez également participer aux actions de ces associations en tant que bénévole. Que ce soit pour des soutiens ponctuels ou pour faire vivre l’association, le bénévolat reste la base de cette action locale.

Que font les AAPPMA ?

L’AAPPMA est le premier niveau de réclamation ou de revendication lorsque l’on est pêcheur. Plus une AAPPMA a de pêcheurs, plus ses moyens sont conséquents et plus ses capacités à proposer et monter des projets avec ses partenaires techniques et institutionnels sont théoriquement importantes.

Les AAPPMA :

  • Détiennent et gèrent les droits de pêche qu’elles acquièrent, négocient, reçoivent ou louent sur les domaines publics ou privés ;
  • Participent à la protection des milieux aquatiques, du patrimoine piscicole, luttent contre le braconnage, la pollution et la destruction des zones essentielles à la vie du poisson ;
  • Effectuent des opérations de mise en valeur du domaine piscicole ;
  • Favorisent l’information et réalisent des actions d’éducation du public aux milieux aquatiques.
  • Contribuent au maintien du lien social et intergénérationnel via des animations territorialisées permettant aux communes de renforcer leur rayonnement départemental et extra départemental

Le système associatif, une particularité française !

Le système associatif de la pêche en France et son mode d’élection, sont une des raisons pour laquelle la pêche en France est parmi les plus démocratiques au monde ! En effet, un simple adhérent peut être élu dans une AAPPMA, dans le Conseil d’Administration d’une Fédération Départementale, voire auprès de la Fédération Nationale. Ainsi, un adhérent peut, en étant élu, influencer la gestion piscicole et la protection des milieux aquatiques de son territoire.

Malheureusement, le pêcheur n’adhère plus, il achète un permis !

Le modèle associatif s’étiole : Aujourd’hui l’engagement est plus individuel que collectif. L’engagement informel, en dehors de toute organisation, a ainsi progressé plus significativement que l’engagement associatif. Par ailleurs, l’engagement régulier a diminué au profit d’un engagement plus ponctuel. Les bénévoles vont plus spontanément se mobiliser pour des actions précises, pour des engagements forts et visibles dans lesquels ils pourront percevoir rapidement les résultats. Aujourd’hui, chacun veut inventer son engagement. Ainsi, il se personnalise, s’individualise, bref s’atomise. Le risque de cet engagement informel est de ne pas créer du sens et de la cohésion entre les bénévoles et donc dans nos AAPPMA.

Les jeunes générations veulent agir vite sans forcément subir le poids des statuts, des assemblées générales. Ainsi ces derniers ne recherchent pas forcément à s’engager comme trésorier, secrétaire, etc. Et force est de constater qu’ils trouvent dans le numérique de puissants outils. Mais il s’agit là d’un engagement très ponctuel – le temps d’un like ou d’un Tweet – par des profils très hétérogènes. Nous constatons, à ce titre, un engagement « en ligne » qui facilite les prises de position mais surtout un engagement « pluriel », où chacun fait part de ses revendications propres.

Néanmoins, avec le numérique, nous avons l’opportunité de toucher potentiellement plus de bénévoles. Le fait de partager un événement, de communiquer sur les actions menées par nos AAPPMA ou notre Fédération sont indispensables et peuvent générer de l’engagement bénévole à l’échelle d’une petite communauté de pêcheurs. Pour attirer des bénévoles notre modèle associatif doit avoir plus que jamais le souci de mieux accueillir, mieux accompagner, mieux former et être dans une dynamique de création.

Que l’investissement des pêcheurs soit virtuel (par internet) ou très concret sur le terrain, que ces derniers entrent dans l’engagement par la porte de la vocation ou par celle de la motivation, l’engagement bénévole n’en demeure pas moins l’expression la plus haute de notre liberté d’agir.

Agir oui, mais pour faire quoi ?

 >> Des Actions de protection des milieux aquatiques

Pêches électriques, rempoissonnements, nettoyage des rivières, travaux de restauration des cours d’eau… Nous devons tous agir pour protéger nos cours d’eau et les espèces qu’ils abritent. Il vous suffit de contacter votre AAPPMA et de proposer vos services, qui seront toujours les bienvenus. Vous pouvez même vous investir comme garde pêche particulier !

>> Des Actions de promotion de la pêche de loisir

Faire découvrir la pêche et les milieux aquatiques au grand public est essentiel ! A travers les concours de pêche, les Ateliers Pêche et Nature (APN), les animations au bord de l’eau, les événements… vous avez la capacité de sensibiliser le grand public au fonctionnement de la pêche et à la protection des milieux. Il est essentiel que chaque pêcheur transmette son savoir aux générations futures. Partagez donc vos connaissances et votre amour pour la pêche : en ce moment-même, quelqu’un n’attend que vous pour se lancer !

Alors, engagez-vous comme membre actif !

Consultez régulièrement les supports de communication de votre AAPPMA et de la Fédération (site internet, page Facebook, …). Vous pouvez aussi assister aux Assemblées Générales de votre AAPPMA pour vous tenir informé de ce qui se passe sur votre territoire, exprimer vos idées, élire votre conseil d’administration, peut-être même en faire partie et faire bouger la pêche sur votre territoire.

Votre voix compte, ne l’oubliez-pas !

Voir aussi

Offre d’automne 2022 : la carte de pêche à moitié prix