mardi 4 octobre 2022

Les inventaires poissons du projet Biodiver’cité sont reconduits sur 5 ans

La Fédération, en partenariat avec l’INRAe, inventorie les peuplements piscicoles sur Bordeaux Métropole entre 2022 et 2026 dans le cadre du projet Biodiver’cité.

Station pêche du Moulin Noir sur la Jalle de Blanquefort

Des inventaires cours d’eau et plan d’eau pendant 5 ans !

Depuis 2 ans, un programme « Biodiver’Cité » sur le territoire de Bordeaux Métropole a été mis en place. Ce projet a pour objectif de développer un appui stratégique pour le développement du territoire, favorable à la biodiversité en milieu urbain et péri-urbain. Il est piloté par l’UMR Biogeco de l’INRAe, Bordeaux Sciences Agro, l’Observatoire Aquitain de la Faune Sauvage (OAFS), et différentes associations naturalistes du territoire dont la Fédération de Pêche et de Protection du Milieu Aquatique de la Gironde concernant l’enjeu poisson !

Inventaire plan d’eau de Romainville (Pessac) en 2019

Inventaire en milieu urbain sur des secteurs précis et variés

Les sites d’échantillonnages font partie d’un réseau de localisation précise, sélectionnés en concertation avec l’ensemble des partenaires et acteurs réalisant les inventaires biologiques dans le cadre du projet.

Cette sélection a été effectuée à partir de la base de données de l’Observatoire Aquitain de la Faune Sauvage (OAFS) et en s’appuyant sur l’expertise statistique des membres scientifiques participant au projet. Le territoire de Bordeaux Métropole a donc été découpé en mailles de « 500 m sur 500 m ». Les mailles retenues pour l’échantillonnage ont été sélectionnées en fonction de plusieurs caractéristiques intéressantes pour l’ensemble des taxons inventoriés (papillons, amphibiens, oiseaux, poissons, libellules…) en prenant en compte, par exemple la composition paysagère, l’occupation des sols, la présence de plan d’eau et ou de cours d’eau, et l’existence de données historiques sur la biodiversité.

Pour les inventaires, deux techniques seront utilisées :

  • La pêche électrique pour les stations cours d’eau et sur les zones littorales des étangs

Pêche électrique sur l’Estey du Gua

  • La pêche par engin passif, de type verveux et filets tramail pour les zones pélagiques des étangs.

Pose des filets sur l’étang de Parempuyre (septembre 2022)

Pour les stations les plus connues, on peut citer pour les cours d’eau : l’Eau Blanche, la Jalle de Blanquefort, l’Eau Bourde et l’Estey du Gua. Pour les plans d’eau, on peut citer : l’étang de la Blanche à Ambarès, le plan d’eau de Parempuyre, le lac de Padouens, les lacs d’Ambès et le lac de Bègles (plaine des sports).

Lac de Padouens
Jalle de Blanquefort

Le tableau ci-dessous, liste les sites qui seront inventoriés entre 2022 et 2026 par la Fédération de Pêche :

Nom de la stationType de stationCommunesAnnées de suivi
Etang de la BlanchePlan d’eauAmbarès-et-Lagrave2023 et 2025
Parc de MajolanPlan d’eauBlanquefort et Le Taillan2023 et 2025
Parc du BouranPlan d’eauMérignac2023 et 2025
Parc de RomainvillePlan d’eauPessac2022 et 2026
Lagune route du PorgeLaguneSaint-Médard-en-Jalles2022 et 2025
Lac des Tonnes et du MoutchicPlan d’eauAmbes2022, 2024 et 2026
Lac de Bègles (Plaine des Sports)Plan d’eauBègles2022, 2024 et 2026
Lac de PadouensPlan d’eauBlanquefort2022, 2024 et 2026
Lac de MarottePlan d’eauBlanquefort2022, 2024 et 2026
Lac de BrugesPlan d’eauBruges2023, 2024 et 2026
Etang de ParempuyrePlan d’eauParempuyre2022, 2024 et 2026
Etang de Cap de BosPlan d’eauPessac2023, 2024 et 2026
Etang Coutant La RoubinePlan d’eauVillenave-d’Ornon2023, 2024 et 2026
Parc BordelaisCours d’eauBordeaux2023, 2024 et 2026
Estey du Gua 02Cours d’eauArtigues-près-Bordeaux2023 et 2025
Eau Bourde Parc de MussonvilleCours d’eauBègles2024 et 2026
Petite jalle de LudonCours d’eauSaint-Aubin-de-Médoc2022 et 2025
Eau Blanche château CouhinsCours d’eauVillenave-d’Ornon2022 et 2025
Eau Blanche à CourréjeanCours d’eauVillenave-d’Ornon2022 et 2024
Estey du Gua 04Cours d’eauAmbares-et-Lagrave2023 et 2025
Jalle du Sable moulin noirCours d’eauEysines2022 et 2025
Jalle du sable cass-autoCours d’eauEysines et Taillan-Médoc2022 et 2024
Eau bourde MandavitCours d’eauGradignan2023 et 2026
Jalle de LudonCours d’eauSaint-Aubin-de-Médoc2024 et 2026
Ruisseau du HaillanCours d’eauLe Haillan2023 et 2025
Jalle de Blanquefort « Pont du soldat »Cours d’eauMartignas-sur-jalle2024 et 2026
Jalle de blanquefort terrain footCours d’eauSaint-Médard-en-Jalles2023 et 2025
Jalle centre essai militaireCours d’eauSaint- Médard -en-Jalles2023 et 2025
Ruisseau du BibeyCours d’eauSaint- Médard -en-Jalles2023 et 2025
Ruisseau du GuitardCours d’eauSaint- Médard -en-Jalles2022 et 2026
La Berle de la CapetteCours d’eauSaint- Médard -en-Jalles2022 et 2024
Ruisseau du MagudasCours d’eauSaint- Médard -en-Jalles2023 et 2025
Jalle de Blanquefort terrain footCours d’eauSaint-Médard-en-Jalles2023 et 2025
Ruisseau d’HestigeacCours d’eauMartignas-sur-jalle2022 et 2025

La plupart des stations inventoriées sont assez représentatives des types de milieux aquatiques présents sur le territoire de Bordeaux Métropole.

Les cours d’eau les plus intéressants de l’agglomération bordelaise ont tous été échantillonnés au moins une fois dans le cadre de notre réseau d’inventaire (réseau ayant débuté en 2010). Ces données actuelles nous permettront de pouvoir comparer, avec nos anciennes données, l’impact de l’environnement urbain sur les peuplements de poissons.

Concernant les plans d’eau, certains d’entre eux sont gérés par des propriétaires privés ou par des mairies, dont la gestion historique et actuelle (entretien, alevinage, vidange…) n’est pas toujours connue. C’est donc une des priorités de la Fédération pour les années à venir : celle de s’inscrire, avec l’INRAe et Bordeaux Métropole et les associations de pêche locales, sur un meilleur suivi et une meilleure gestion de toutes ces masses d’eau (évaluer la nécessité de réaliser des repeuplements, évaluer la présence et gérer les espèces exotiques et envahissantes…). La diversité paysagère, l’usage et le régime hydraulique (connexion possible avec des cours d’eau) seront également évalués. Bien sûr, le volet « pêche » et son développement sera également pris en compte afin de promouvoir de nouveau site dédié à la pêche à la ligne ou a son initiation (animation) au sein de la Métropole.

Actuellement l’étude est en cours et a débuté en mars 2022 avec :

Exemple : cartographie étang de Padouens (2020)
  • Les inventaires par pêche électrique sur les cours d’eau (cf. tableau précédent) effectués en juin et juillet 2022.
  • Les inventaires piscicoles sur les plans d’eau (Parempuyre et Bègles en septembre, Ambès, lacs de Marotte et de Padouens en Octobre).

La Fédération continue d’accroitre sa connaissance piscicole sur ce territoire en essayant d’apporter, si les élus de la Métropole le souhaitent, ses compétences techniques sur la gestion piscicole des différentes masses d’eaux de leur territoire.

Nous vous tiendrons au courant des avancées et des résultats !

Voir aussi

De nouvelles animations pêche gratuites en Entre-deux-mers en 2022 !